image

 

 

Hier, j'ai terminé de lire un très petit roman ( 95 pages ) : Simone Veil : "Non aux avortements clandestins"  de Maria Poblete.

 

Ce témoignage raconte une partie de la bie de Simone Veil. Elle fut la ministre de la santé en 1974 sous le mandat de Valéry Giscard d'Estaing. En effet, on a accès aux pensées de cette jeune avocate de base. Simone est issue d'une famille juive. Elle passa la fin de son adolescence emprisonée dans une baraque au camps d'Auschwitz avec sa mère. Elle décéda quelques temps plus tard, suite à des problèmes pulmonaires. Elle défendait des femmes qui voulait avorter. La loi fut adoptée le 17 janvier 1975. C'est d'ailleurs avec cet événement que sont nés les slogans : "Un enfant si je veux quand je veux" ou encore "Faites l'amour, pas la guerre!" 

 

Je trouve que pour donner son avis, le livre est un peu court mais on fait avec... Le sujet du livre ne m'intéresse pas beaucoup mais j'y appris beaucoup de choses étonnantes. Cette femme, Simone Veil, a réussi à légaliser l'avortement en France. J'ai été assez indifférent toute l'histoire, à vrai dire, l'intrigue est intéressante si le sujet vous inspire. L'histoire se passe principalement à Paris. Par passage le style de lecture peut être soporifique en raison des événements "cucul la praline". L'ambiance est lourde est pesante car on ressent que le personnage n'est pas sûr de ces choix et la réussite des ces derniers. 

Le titre ne m'a pas donné envie de lire, mais comme je devais le lire... Le témoignage n'est pas du tout mon genre préféré ! Je conseillerai ce livre aux personnes aimant l'univers réelle et qui son captivé par ce genre de sujet.

 

Je lui accord la note de 14/20.